Patrice Deweer – Le Feu Follet (livre)

Le texte qui suit est directement inspiré des photographies présentées par Patrice Deweer dans le livre “Le Feu Follet”. Il est inséré à l’ouvrage. (LB)

 

photo livre Patrice Deweer

Un photographe explore la nuit. La ville brûle en lui comme un carburant.

Il lui appartient.

Quelqu’un dans une voiture, dans un bar, dans un hôtel. Quelqu’un est élégant.

Quelqu’un est échoué.

Quelqu’un joue à être un serveur ou une danseuse.

La ville titube.

 

Quelques-uns sont des enfants sauvages. On disait que j’étais insouciant.

La peur est sauvage.

La folie est une option.

Quelqu’un n’est ni vivant ni mort.

S’enflamme sans chaleur. Ne touche pas le sol.

Ne sait plus qui il est, ne cherche pas.

Rit.

 

Un arbre a tout vu du haut de la montagne. Il est là depuis longtemps.

Un photographe est étonné.

La vérité s’éveille avec le soleil.

 

Laurence Baud’huin 2016

Advertisements
Patrice Deweer – Le Feu Follet (livre)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s